Le procédé de fermentation

Connaissez-vous les légumes fermentés ?

Ce sont des légumes mis en saumure pour sélectionner une flore lactique qui va les acidifier naturellement en consommant les sucres naturellement présents.

Cela permet d’avoir des produits frais de saison toute l’année avec une conservation naturelle sans traitement thermique ni additif. De plus la fermentation améliore les propriétés nutritives en augmentant la quantité de micronutriments comme certaines vitamines et en réduisant le sucre. Le produit n’étant pas pasteurisé pour conserver les bactéries lactiques bénéfiques pour l’organisme, ces légumes sont à conserver au frigo pour stabiliser la fermentation et éviter que le légume devienne trop acide.

D'où viens ce procédé

L’utilisation de la fermentation comme moyen de conservation est une méthode ancestrale qui est difficile à dater. Cette méthode est utilisée dans une grande partie des régions du monde, les exemples sont nombreux comme la choucroute, le kimchi (Corée), le curtido (Salvador), le do chua (Vietnam) et bien d’autres. 

 

Les bienfaits de la fermentation

Outre être une méthode de conservation naturelle qui ne nécessite pas d’énergie, la fermentation apporte de nombreux bienfaits nutritionnels et santé. En effet, la fermentation se fait par des bactéries naturellement présentes dans notre système digestif et bénéfique pour celui-ci. Celle-ci permet également de ne pas chauffer pour conserver et garder ainsi tous les éléments nutritionnels des ingrédients fermentés. De plus, la fermentation augmente certains micronutriments comme des vitamines, réduit la quantité de sucre et augmente la digestibilité des aliments.